Art. 1: « Le Grand Orient de Belgique, obédience masculine, maillon de la franc-maçonnerie universelle, demande à celui qui se présente à l’Initiation d’être honnête homme et d’être capable de comprendre et de propager les principes maçonniques. Il exige de ses membres, la sincérité des convictions, le désir de s’instruire et le dévouement. Il forme une société d’hommes probes et libres qui, liés par des sentiments de liberté, d’égalité et de fraternité, travaillent individuellement et en commun au progrès social, et exercent ainsi la bienveillance dans le sens le plus étendu ».
« La pensée ne doit jamais se soumettre, ni à un dogme, ni à un parti, ni à une passion, ni à un intérêt, ni à une idée préconçue, ni à quoi que ce soit, si ce n'est aux faits eux-mêmes, parce que, pour elle, se soumettre, ce serait cesser d'être. » Henri Poincaré

« Mal nommer les choses c'est ajouter au malheur du monde. » Albert Camus

Saisir des mots clefs à rechercher

dimanche 8 octobre 2017

Guénon et la Franc-maçonnerie | © Marc Labouret 31 Juillet 2017

Je fais trop court pour que ce soit une étude exhaustive. Mais trop long pour un mouvement d’humeur. Mon souhait est de démystifier un auteur qui a encore de nombreux dévots, y compris parmi les francs-maçons, et, plus étonnant encore, les franc-maçonnes. Mon intention est d’y consacrer quatre articles :

1. Guénon et la Franc-maçonnerie : l’incompatibilité (ci-après) ;
2. Guénon et l’orient : une vision orientée ;
3. L’idéologue réactionnaire : de Joseph de Maistre aux nazis (paru en août 2017) ;
4. Les trucs du bateleur.

Comme ailleurs sur mon site, j’encourage mes lecteurs à se faire une idée par eux-mêmes. Ils peuvent évidemment lire les œuvres même de Guénon, malgré le mal que j’en pense. Mais plusieurs sites et blogs sont judicieusement critiques, en analysant beaucoup plus et mieux que moi chaque aspect de l’auteur.

a. Erreurs multiples en symbolique
b. Erreurs fondamentales en histoire
c. Usurpation probable de grades
d. Le rejet des valeurs maçonniques

[...]

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire