RECHERCHER DANS CE BLOG

samedi 1 juillet 2017

Drieu Godefridi, "Le fantasme libéral de Monsieur Michéa" | Arguments - Revue européenne de science, vol. 1, n°2, hiver 2016

Situer le libéralisme dans la filiation de l'absolutisme hobbésien est un contre-sens, dont procède la critique de Jean-Claude Michéa.

Absolute arbitrary power, or governing without settled standing laws, can neither of them consist with the ends of society and government, which men would not quit the freedom of the state of nature for.
John Locke, Second traité du gouvernement civil (1690), §137.

Dans son intéressant essai "L'empire du moindre mal — essai sur la civilisation libérale" (Climats, 2007, puis Flammarion 2010, cette dernière édition citée dans la suite du texte), Monsieur Jean-Claude Michéa explique que le libéralisme politique et le libéralisme économique ne sont que les deux faces d'une même idée, le libéralisme philosophique. [...]

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire