RECHERCHER DANS CE BLOG

dimanche 24 mars 2019

Franc-maçonnerie : Ce qui nous divise et ce qui nous rassemble ( Source : http://www.logelaval.org )

La Franc-maçonnerie régulière 

La Franc-maçonnerie régulière, traditionnelle regroupe près de 95% des franc-maçons dans le monde. Le premier élément, la pierre angulaire fondamentale est le travail sur soi.

Dans la Franc-maçonnerie traditionnelle et régulière, les loges sont des espaces sacrés ou le travail se fait sur soi-même, sans référence au monde profane. Les problèmes sociétaux et politiques n’y sont pas abordés, car le travail se situe a un autre niveau, personnel et intime. Elle utilise pour ce faire des outils propres au psyché masculin. Comme le mentionne le dictionnaire des symboles :

La Franc-maçonnerie serait à ranger parmi les initiations polaires masculines, d’où les difficultés rencontrées par le problème, diversement tranché selon les obédiences, de l’admission des femmes aux mystères maçonniques.

Ce n’est donc pas par misogynie que la Franc-maçonnerie régulière n’initie pas les femmes, mais plutôt par le fait que le travail sur soi, se fait à l’aide d’outils propres à la psyché masculine.

La Franc-maçonnerie régulière croit que la société s’améliorera et deviendra plus juste, si les membres qui la composent deviennent eux-mêmes plus justes. Les discussions politiques et religieuses sont interdites en loge. L’harmonie de la loge est une préoccupation constante. Et la tolérance envers toutes les opinions est de mise.

La franc-maçonnerie régulière se définit avant tout comme un Ordre spirituel. 

La Franc-maçonnerie régulière et traditionnelle est un Ordre non religieux quoique ses racines sont religieuses, mais elle demeure fondamentalement un Ordre spirituel. La croyance en Dieu et à l’immortalité de l’âme est fondamentale. Dieu, Jéhovah, Jésus, Allah ou le Grand-Esprit, est nommé le Grand Architecte de l’Univers. Lorsque les serments sont pris, ils le sont sur le Volume de la Loi Sacré, habituellement la Bible ou le Coran.

La Franc-maçonnerie libérale 

Pour la Franc-maçonnerie libérale les lois qui régissent la société sont primordiales. 

Dans la Franc-maçonnerie libérale, les loges se préoccupent des enjeux sociaux. Certaines obédiences n’hésitant pas à débattre sur des sujets délicats, sociétaux ou politiques qui portent à controverse, comme le droit à l’avortement, les mariages gay et la laïcité. Cependant, certaines obédiences libérales refusent systématiquement l’entrée aux membres de mouvements ayants des opinions qu’ils jugent extrémistes. La Franc-maçonnerie libérale, croit que la Franc-maçonnerie a pour rôle de faire changer la société par des lois, pour la rendre meilleure. Les discussions religieuses et politiques sont permises en loge.

La Franc-maçonnerie libérale se donne la « liberté » de changer la société par des lois. 

Dans la Franc-maçonnerie libérale, les membres sont libres de croire ou non. Les athées et agnostiques sont admis et les serments ne se prennent pas sur le VSL mais sur le livre des constitutions de l’obédience ou encore sur un livre dont les pages sont blanches. Dans certaines obédiences libérales , les références au Grand architecte de l’Univers ont été supprimé de tous les rituels. Évidemment lorsqu’un groupe, quel qu’il soit, se donne comme objectif de changer la société, d’améliorer la condition humaine, par des lois, ce groupe ne peut exclure du processus les femmes qui composent plus de 50% de la société.

Source : http://www.logelaval.org

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire