Depuis sa création en 1833, le Grand Orient de Belgique défend la franc-maçonnerie dans sa dimension « adogmatique et progressiste ». Elle ne peut donc être assimilée à une église ou tout autre structure proposant une pensée unique. Elle n’est pas plus un parti politique ou une organisation syndicale. Bien qu’ancrée dans le monde réel, elle n’est pas pour autant un centre laïque. Elle est fondamentalement attachée à la liberté d’opinion, la liberté de conscience et réfractaire à toute instrumentalisation ou contraintes extérieures. Liberté, Égalité, Fraternité

Saisir des mots clefs à rechercher

lundi 5 décembre 2022

Féminicides : pourquoi les hommes ont-ils toujours tué les femmes ? ( Cliquer sur l'image ) | France culture 1 décembre 2022

"Le Meurtre" par Paul Cezanne

Des sorcières à l'esclavage sexuel jusque dans les injonctions de beauté féminine, comment le féminicide apparaît-il dans l’Histoire et comment en est-il une constante ? En quoi est-il l'expression la plus spectaculaire du système patriarcal ?

Avec

Christelle Taraud Historienne

"Féminicide" : pourquoi ce terme ? Le meurtre d'une femme ne serait-il pas tout simplement un meurtre ? Le féminicide désigne le meurtre d'une femme parce qu'elle est une femme. Et si le terme est récent, sa réalité l'est beaucoup moins… A quand remonte-t-elle et quelles formes a-t-elle pris à travers les siècles et les continents ? Pourquoi le féminicide est-il une constante de l'histoire et pas seulement un mot dans l'air du temps ?

Sons diffusés :

  • Archive du discours de Michelle Bachelet à l’ONU, 05/03/2013
  • Chanson de Colectivo Las Tesis, Un violador en tu camino
  • Extrait du film de Nicholas Hytner, La chasse aux sorcières, 1996
  • Extrait du film de Quentin Tarantino, Django Unchained, 2012
  • Extrait du film de Mark Waters, Lolita Malgré Moi, 2004
  • Chanson d’Angèle, Tempête

Bibliographie :

  • Féminicides : une histoire mondiale, un ouvrage dirigé par Christelle Taraud (avec 138 contributions, entre autres, de Dalenda Larguèche, Claudine Cohen, Silvia Federici, Rosa-Linda Fregoso, Patrizia Romito, Elisa von Joeden-Forgey, GIta Aravamudan, Rita Laura Segato, Aminata Dramane Traoré), aux éditions La Découverte (2022)
  • Christelle Taraud, Idées reçues sur la colonisation : la France et le monde : XVIe-XXIe siècles, aux éditions le Cavalier bleu (2018)

vendredi 2 décembre 2022

∆∆∆ ∆∆∆ ∆∆∆ Proust et les philosophes ( Cliquer sur l'image ) | France culture 7 avril 2022

Marcel Proust dans les années 1900

Quels étaient les rapports entre la philosophie et Proust ? Bergson, Sartre, Merleau-Ponty, Deleuze, Kant et Schopenhauer : quels rôles jouent-ils dans la Recherche ? Et si finalement, Proust était un philosophe... raté ?


Épisodes


>>> Faut-il lire la Recherche comme un essai ?

"Faut-il faire de la Recherche un roman ou une étude philosophique ? Suis-je un romancier ?" se questionne Marcel Proust en 1908, dans ses Carnets. Quelles sont les thèses philosophiques, esthétiques, qu'il explore dans la Recherche ?


>>> Proust est-il un philosophe raté ?

Auteur d'une véritable thèse sur la mémoire, Proust se questionne dans ses Carnets : "Faut-il faire de la Recherche une étude philosophique ? Suis-je un romancier ?". Est-il celui qui aurait réussi à dépasser le clivage entre intellect et sensibilité ?


>>> Trafics de Proust, Sartre, Merleau-Ponty, Deleuze

Que se passe-t-il quand des penseurs aussi géniaux que Merleau-Ponty, Sartre ou Deleuze se confrontent à un romancier comme Proust ? Est-ce en "trafiquant" avec autrui que l’on devient philosophe ?


>>> Contre Sainte-Beuve, faut-il distinguer l’homme de l’oeuvre ?

Proust avait à cœur d'écrire sur l'homosexualité, et dans La Recherche, il dit beaucoup de lui. Alors son essai contre Sainte-Beuve, écrit avant son roman, où il dit que le "moi social" et le "moi profond" ne doivent pas être confondus, est-il une façon de protéger sa vie intime ?

"Les Misérables" de Victor Hugo : pourquoi relire cette œuvre aujourd'hui ? | France Culture 25 nov. 2022


Et si en racontant l'histoire de Juliette Drouet, maitresse énamourée de Victor Hugo, nous trouverions de nouvelles pistes pour comprendre l'immense écrivain, et plus particulièrement son œuvre la plus connue "Les Misérables" ? Comment lire ou relire ce roman qui entend combattre la misère, y compris par un message de charité ?

Nos invités pour en parler, Florence Naugrette Professeur de littérature française à l'Université Paris-Sorbonne et Jean Bellorini, metteur en scène. 

mercredi 30 novembre 2022

∆∆∆ ∆∆∆ ∆∆∆ Assiste-t-on à la défaite des démocraties ? | C Ce soir 24 novembre 2022


24 février / 24 novembre… 9 mois aujourd’hui que la guerre en Ukraine a éclaté, 9 mois et de premières grandes leçons à tirer dont nous allons débattre ce soir… Avec l’impression d’un monde scindé en deux, entre d’un côté les partisans de la force et de l’autoritarisme version POUTINE ; et de l’autre ceux qui sont solidaires de la soif de démocratie des Ukrainiens… Alors qui l’emportera ? L’Europe et ses valeurs sont-elles encore audibles dans le reste du monde ?

Avec : 
  • Pierre SERVENT, Spécialiste des questions de défense et de stratégie militaire, ancien porte-parole du ministère de la Défense, auteur de « Le monde de demain » aux éditions Robert Laffont (24/11/22)
  • Lionel ZINSOU, Ancien Premier ministre du Bénin, économiste, président du Think Tank Terra Nova
  • Chloé RIDEL, Directrice adjointe de l’Institut Rousseau, haut-fonctionnaire, autrice de « D’une guerre à l’autre » aux éditions de l’aube (25/08/2022)
  • Pascal BONIFACE, Géopolitologue, directeur-fondateur de l’Institut de relations internationales et stratégiques (IRIS), auteur de « Géostratégix » aux éditions Dunod (28/09/22)
  • Alexandra JOUSSET, Journaliste et productrice chez Capa Presse

mardi 29 novembre 2022

∆∆∆ ∆∆∆ ∆∆∆ ELLUL - Être sincère avec soi-même | Charles Robin, un Frère ?


Être sincère avec soi-même serait une vertu, un comportement qui traduirait une capacité à l'honnêteté et à la clairvoyance. 

Or, >>> Jacques Ellul ne partage pas ce point de vue. Pour lui, "être sincère avec soi-même" serait en réalité un moyen de masquer notre égoïsme et notre refus des contraintes. Pourquoi ?

Y a-t-il une philosophie du fascisme ? ( Cliquer sur l'image ) | France culture 11 novembre 2022

Benito Mussolini

En 1922, Mussolini devient premier ministre en Italie à la suite d'une période de violence dont le point d'aboutissement fut la "marche sur Rome". Il restera au pouvoir pendant plus de 20 ans. Comment a-t-il instauré et installé le fascisme en Italie ?

Avec

  • Katia Genel maître de conférences en philosophie à l'université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, actuellement en délégation au Centre Marc Bloch à Berlin
  • Antonio Scurati Professeur de littérature comparée et d’écriture créative
  • Emmanuel Tawil Maître de conférence en droit public à Université Paris 2 Panthéon-Assas / Université LUMSA

Nous sommes le 11 novembre, anniversaire de l'armistice de 1918 qui a mis fin à la première guerre mondiale. Le fascisme italien, à beaucoup d'égards a été un enfant de la première guerre mondiale. De plus, cette année 2022 est celle du centenaire de l'arrivée au pouvoir de Mussolini en Italie, occasion d'ouvrages divers sur ce sujet. Notre question du jour est donc celle-ci : Y a-t-il une philosophie du fascisme ?

"Le fascisme était une politique de la peur et la violence était au cœur de son fonctionnement. Mais il y avait un autre élément : la séduction. La peur était une passion politique séduisante. Mussolini était un socialiste. A l'époque c'était le parti de l'espoir, le symbole était le soleil de l'avenir. Quand Mussolini est expulsé du parti socialiste et au crépuscule de la première guerre mondiale, en cherchant une nouvelle route pour accéder au pouvoir, il comprend quelque chose : il n'y a qu'une seule passion politique plus forte que l'espoir, c'est la peur."  Antonio Scurati

Les italiens n'ont pas encore terminé avec le fascisme.

Bibliographie

  • Katia Genel, Prismes. Théorie Critique, éditions La Tempête, 2022
  • Antonio Scurati, M, l’homme de la providence,Les Arènes, 2021
  • Antonio Scurati, M. l’enfant du siècle, Les Arènes, 2020

Sons diffusés

  • Extraits du documentaire Mussolini, le premier fasciste, de Serge de Sampigny, épisode 1 “Le verbe et la matraque", 2022
  • Archive de Matteo Salvini, 2 mai 2019
  • Archive de Giorgia Meloni, Soir 3, France 3, 20 avril 1996
  • “Giovinezza”, hymne officiel du parti fasciste italien,1924

dimanche 27 novembre 2022

Sommes-nous soumis au temps ? ( Cliquer sur l'image ) | France culture 20 octobre 2022

Si le temps est ce qui passe plus ou moins vite, il est aussi ce temps passé qui n’est plus ou ce temps qui nous manque et file entre les doigts. Au quotidien, alarmes, emplois du temps, rendez-vous rythment nos vies … Sommes-nous donc soumis au temps ?


Épisodes


>>> Qu'est-ce que le temps ?

Le temps est une notion polysémique qui renvoie à la durée vécue, au moment présent, aux instants passés, au temps vide ou accéléré. Comment penser cette difficulté du temps : être à la fois changement et permanence ? Quelle différence existe-t-il entre temps et conscience du temps ?


>>> Quelles traces garder de ce qui a été ?

Le temps passe et n'efface pourtant pas ce qui a été. À l'échelle individuelle comme à l'échelle collective, nous devons composer avec ce qui reste. Un certain devoir mémoriel s’impose à nous pour nous rassembler, pour nous reconstruire et pour pouvoir avancer. Que garder de ce qui a été ?


>>> Est-ce que les rythmes sociaux nous maltraitent ?

Comment les rythmes imposés par la société (le travail, l’école, les obligations domestiques) affectent-ils nos vies ? De quelles manières affectent-ils notre bien-être psychique ? Comment se réapproprier ces rythmes dictés par des paramètres sociaux en dehors de notre maîtrise ?


>>> Le temps peut-il vraiment s’accélérer ?

À quoi est dû notre sentiment que le temps s'accélère ? Le climat d'urgence sociale, sanitaire, climatique, géopolitique est-il un facteur aggravant ? L'accélération empêche-t-elle le loisir ?

∆∆∆ ∆∆∆ ∆∆∆ De quoi héritons-nous ? ( Cliquer sur l'image ) | France culture 8 septembre 2022

Si le terme « héritage » peut évoquer d’emblée les lois qui encadrent la transmission du patrimoine, il renvoie à beaucoup d’autres transmissions : culturelles, sociales, religieuses, traumatiques. Alors … De quoi héritons-nous vraiment ?


Épisodes


>>> Le droit d’hériter est-il une évidence ?

Comment fonctionne le droit de propriété ? Un partage égalitaire des richesses suffit-il à rendre la société plus juste ? Faut-il taxer ou bien abolir l'héritage pour réduire les inégalités entre familles ?


>>> Héritons-nous ou méritons-nous ?

La reproduction sociale est-elle inévitable ? La méritocratie existe-t-elle ? Les transclasses ne sont-ils pas l'exemple même qu'une mobilité sociale est possible ?


>>> Sommes-nous déterminés par l’hérédité ?

Les caractéristiques que nous héritons de notre famille sont-elles modifiables ? La distinction entre l'inné et l’acquis est-elle encore pertinente aujourd’hui ? Quel rôle joue l'hérédité dans la détermination de notre identité ?


>>> Comment nos histoires familiales vivent-elles en nous ?

Que faire de notre héritage familial ? Faut-il le conserver, le protéger, le perpétuer ou s’en émanciper ?

vendredi 25 novembre 2022

Un monde obèse | ARTE 23 nov. 2022


Alors que l’obésité progresse inexorablement, Sylvie Gilman et Thierry de Lestrade enquêtent sur les causes de ce fléau planétaire et dévoilent le combat mené dans certains pays pour tenter de l’endiguer.

En 2030, on estime que la moitié de la planète sera obèse ou en surpoids, entraînant une explosion du diabète, des maladies cardio-vasculaires et de certains cancers. Comment expliquer cette épidémie mondiale, qu’aucun pays n’est encore parvenu à enrayer ? Alors que l’obésité charrie son lot de clichés, des gènes tout-puissants aux volontés individuelles défaillantes, et que les industriels comme les autorités publiques continuent de pointer du doigt le manque d’activité physique ("Manger moins, bouger plus"), ce fléau ne serait-il pas le fruit d’un échec collectif mitonné dans nos assiettes ? À la fin des années 1970, le combat contre le gras, désigné comme responsable des maladies cardio-vasculaires, fait des céréales, riches en glucides et massivement subventionnées, la nouvelle base de notre alimentation. Parallèlement, des produits transformés, allégés en matières grasses mais bourrés de sucre, au pouvoir addictif décuplé par le marketing, déferlent sur le marché. Alors que des voix s’élèvent pour dénoncer les conséquences funestes de cette révolution, les multinationales de l’agroalimentaire, jamais rassasiées, dépensent des milliards en lobbying pour préserver leur pré carré, tout en répandant le poison de la malbouffe et des boissons sucrées à travers le globe. Si certains pays ont adopté des "taxes soda" ces dernières années, c’est au Chili que le vent de révolte souffle le plus fort : les produits trop riches en gras, sel, sucre ou calories sont frappés de logos d’alerte et interdits de publicité.

Colonisation alimentaire

"On ne peut pas rester les bras croisés et les laisser nous tuer", soutient Malia Cohen, élue de la ville de San Francisco, émue aux larmes. Des États-Unis au Chili en passant par le Mexique et l’Europe, Sylvie Gilman et Thierry de Lestrade (Microbiote – Les fabuleux pouvoirs du ventre, Le jeûne, une nouvelle thérapie ?) donnent la parole à des chercheurs, des médecins, des victimes culpabilisées, des politiques et des citoyens engagés pour dresser un état des lieux édifiant de cette épidémie planétaire, qui constitue le problème de santé le plus grave au monde. Mais si les constats, étayés de chiffres, se révèlent effrayants, le documentaire en expose les causes de manière limpide, et explore des solutions pour stopper cette bombe à retardement. Au-delà des réglementations obtenues de haute lutte, la prise de conscience des jeunes déshérités de San Francisco, propagée à travers des clips de rap incisifs, apparaît ainsi comme une vivifiante lueur d’espoir.

Un monde obèse

Documentaire de Thierry de Lestrade et Sylvie Gilman (France, 2020, 1h30mn)
Rediffusion jusqu'au 21/05/2023

Vote historique à l’Assemblée qui dit oui à l’inscription de l’IVG dans la Constitution | LeHuffPost 24/11/2022


C’est une décision historique alors que l’inscription de l’IVG dans la Constitution était loin d’être acquise. L’Assemblée nationale a voté, ce jeudi 24 novembre, en faveur de l’inscription du droit à l’IVG dans la Constitution, lors de la niche parlementaire de La France insoumise. Peu avant le vote, le ministre de la Justice Éric Dupond-Moretti s’était, à nouveau, dit favorable à cette introduction dans la Constitution.

Les députés ont adopté par 337 voix contre 32 ce texte de compromis, dans l’espoir d’obtenir l’aval du Sénat, indispensable pour une réforme constitutionnelle. LR et RN se sont partagés entre pour, contre et abstention. La présidente du groupe RN Marine Le Pen a soutenu le texte.

Le texte porté par Mathilde Panot, qui avait reçu un premier feu vert en commission, tient en deux phrases : « Nul ne peut porter atteinte au droit à l’interruption volontaire de grossesse et à la contraception. La loi garantit à toute personne qui en fait la demande l’accès libre et effectif à ces droits. » Cette proposition, qui a fait l’objet d’environ 250 amendements de la part de l’opposition, devra donc encore passer par le Sénat, où le scrutin s’annonce plus délicat.

∆∆∆ ∆∆∆ ∆∆∆ L’illibéralisme, maladie dégénérative de la démocratie ( Cliquer sur l'image ) | 12 novembre 2022

Le premier ministre hongrois Viktor Orbán
s'exprime lors d'une conférence de presse
 à Munich, en Allemagne, le 06 novembre 2014

« En quête de politique » tente de définir l’illibéralisme. Drôle de terme. Est-ce un oxymore, au sens où il n’y pourrait y avoir de démocratie qu’avec les règles habituelles ou alors, envisager que nos règles serait, en réalité, pensées de façon ethnocentrique ?

L’Italie, peut-être bientôt la France, sont-ils menacés d’illibéralisme ?

Il faut d’abord, comme souvent en politique, s’entendre sur les mots.Le terme illibéral existe depuis les années 90. Pierre Rosenvalon, l’historien et politologue l’a utilisé mais celui qui lui a donné l’acception qu’on lui attribue aujourd’hui, c’est le journaliste américain Fareed Zakari en 1997. Sa définition sied parfaitement à la dérive autoritaire, populiste et conservatrice qu’ont connus nombres de pays de l’est après une ou deux décennies de libéralisme politique et de capitalisme économique plus ou moins chaotique. Ce mot, plutôt négatif d’illibéralisme, a été utilisé par Victor Orban, lui-même pour qualifier, par cet habile retournement du stigmate, sa façon de diriger et de transformer la Hongrie. Dès lors un choc de culture démocratique fait vaciller l’Europe sur ses bases depuis maintenant plus de 10 ans.

Invités :

Dominique Reynié , politologue, professeur à Sciences Po dont les travaux portent sur les grands enjeux de société, Bernard Guetta , journaliste, spécialiste de géopolitique internationale et Yves Bertoncini , consultant en affaires européennes et Président du Mouvement Européen – France depuis décembre 2016 et Giuliano da Empoli, écrivain et conseiller politique italien et suisse. Il est le président de Volta, un think tank basé à Milan, et enseigne à Sciences-Po Paris.

La chronique livre d'Aurélie Marcireau :

  • «  Le peuple contre la démocratie  » de Yascha Mounk, L’observatoire

Bibliographie :

  • « Les nouveaux populismes », Dominique Reynié, Fayard
  • « Le XXIe siècle du christianisme », Dominique Reynié, Cerf
  • « Dans l'ivresse de l'Histoire », Bernard Guetta, Flammarion
  • « Le tour du monde (Tome 1) - L'enquête hongroise », Bernard Guetta, Flammarion
  • « Le mage du kremlin », Giuliano da Empoli, Gallimard
  • « Les ingénieurs du chaos Broché », Giuliano da Empoli, JC Lattès
  • « Relocaliser en France avec l'Europe », Yves Bertoncini, Fondation pour l’innovation politique

L'équipe

  • Thomas Legrand, Production
  • Franck Olivar, Collaboration
  • Christophe Imbert, Réalisation

À quoi pourrait ressembler la fin de l'abondance ? (Cliquer sur l'image ) | France culture 21 septembre 2022

Si la sobriété, plus que jamais de mise, nous engage écologiquement et économiquement à changer nos modes de consommation – et plus largement nos modèles d’existence … A quoi pourrait ressembler la fin de l'abondance ?


Épisodes


>>> Peut-on faire sans la décroissance ?

Que faire face à la finitude de nos ressources ? La réduction de la production marchande est-elle suffisante ? Ne faut-il pas repenser en profondeur nos façons de vivre pour qu'elles soient plus respectueuses du vivant ?


>>> Le plaisir peut-il ne pas être prédateur ?

Comment le plaisir se manifeste-t-il dans le capitalisme ? Peut-on penser le plaisir hors des dualismes induits par rationalité moderne ? Suffit-il alors de se “soucier des autres” pour repenser le plaisir en dehors d’un cadre de domination ?


>>> La peur de la fin du monde est-elle utile pour réfléchir ?

Comment imaginer la fin du monde ? La peur est-elle un moteur nécessaire à la réflexion ? Comment repenser l’histoire en prenant en compte la finitude humaine et l'amenuisement des ressources ?


>>> Privation, abstinence, ascèse... est-ce l'avenir ?

Que pouvons-nous faire face au réchauffement climatique et à l’accroissement des inégalités ? Un changement de système est-il suffisant pour mettre fin à notre mode de consommation démesuré ? De quelle façon peut-on limiter certaines pratiques qui pourtant nous procurent du plaisir ?

jeudi 24 novembre 2022

∆∆∆ ∆∆∆ ∆∆∆ Qui est donc Socrate ? ( Cliquer sur l'image ) | France culture 23 novembre 2022

Socrate est-il de son temps ? Platon connaissait-il vraiment Socrate ? Socrate est-il le premier des sceptiques ? Pourquoi Socrate divise-t-il les philosophes ?


Épisodes


>>> Socrate est-il de son temps ?

Socrate est né vers 470 avant J.-C. et est mort en 399. Mais qui était-il ? Quel était son engagement dans la vie politique de la Cité ? Comment concevait-il l'amour ? Quelle était sa méthode d'enseignement ?


>>> Platon a-t-il rendu justice à Socrate ?

Platon est-il le seul à avoir bien compris Socrate ? Que représente la mort de Socrate ? De quoi était-il accusé ?


>>> Socrate est-il le premier des philosophes sceptiques ?

Socrate avait pour but de rechercher la vérité en doutant de nos savoirs. Peut-on affirmer qu'il était sceptique ? Comment agir si l’on ne sait véritablement rien ?

mercredi 23 novembre 2022

∆∆∆ ∆∆∆ ∆∆∆ Le pouvoir peut-il être vraiment légitime ? ( Cliquer sur l'image ) | France culture 1 septembre 2022

S'il n'est pas légitime, le pouvoir court le risque de devenir simple domination voire pure violence. Mais cette légitimité semble être sans cesse contestée, sans cesse à refonder. Alors... le pouvoir peut-il être vraiment légitime?


Épisodes


>>> Suffit-il au pouvoir d’être légal pour être légitime ?

Qu'est-ce que le pouvoir ? La crise politique actuelle nous invite à repenser le fonctionnement et l’établissement du pouvoir légal. La légalité, pouvoir dicté par le droit, n’est pas nécessairement légitime c’est-à-dire conforme à des principes éthiques et philosophiques.


>>> L'anarchisme est-il la pensée la plus lucide sur le pouvoir ?

La philosophie s’est longtemps concentrée sur l’autorité que le pouvoir a sur nous, laissant de côté l’anarchisme qui donne pourtant des clefs pour interroger la domination politique. Peut-on envisager une autre organisation sociale et politique qui se passerait d'un fonctionnement hiérarchique ?


>>> Résister au pouvoir, est-ce un désir ou un devoir ?

Quelle forme peut prendre la lutte pour la reconnaissance et l'égalité ? Ne faut-il pas nécessairement désobéir pour se faire entendre ?


>>> De tous les pouvoirs, celui des savants est-il le plus légitime ?

Le savoir permet-il de légitimer la volonté politique, à tort ou à raison ? Dans quels cas peut-on parler d'usurpation politique du savoir ?

∆∆∆ ∆∆∆ ∆∆∆ VLADIMIR POUTINE: LE DISCOURS QUI VA CHANGER LE COURS DE L'HISTOIRE | Afrique Média 2015. L'ONU fêtait ses 70 ans

La sombre histoire des Services Secrets en Russie (Tchéka, NKVD, KGB...) | La Folle Histoire 23/10/2022


De l'époque des tsars à Poutine, partons découvrir une partie de l'histoire russe aussi sombre que passionnante, celle des Services Secrets.

lundi 21 novembre 2022

∆∆∆ ∆∆∆ ∆∆∆ Qui a inventé la République ? ( Cliquer sur l'image ) | France culture 10 novembre 2022

Qui a inventé la République ? L’idée républicaine doit-elle tout à la Rome antique et aux cités italiennes médiévales ? A-t-elle été renouvelée à l’époque moderne ? Observe-t-on, sur ce sujet du républicanisme comme sur beaucoup d’autres, une rivalité France-Amerique ? 

Épisodes


>>> Que doit-on à Rome et au courant de l’humanisme civique dans les cités italiennes ?

La République romaine débute en 509 av. J.-C. Elle désigne, dans l'Antiquité, un système politique qui fonctionne grâce à la participation des citoyens aux débats, aux élections et à la vie de la cité. La liberté politique accorde aux citoyens des droits et des responsabilités.


>>> La France et l’Amérique déclinent-elles deux versions différentes du républicanisme ?

En France, le républicanisme est un courant qui défend une forme de gouvernement dans laquelle le pouvoir n’est pas détenu par un roi, mais est élu par le peuple au suffrage universel. Le républicanisme américain s'inspire des révolutions européennes.


>>> Les inégalités sociales mettent-elles inévitablement l'égalité républicaine sous tension ?

La République comme Etat-nation s'oppose-t-elle au pluralisme ? Qu'est-ce que le multiculturalisme ? Est-il compatible avec le libéralisme ?


>>> Comment penser le bien commun aujourd’hui ?

Les institutions républicaines sont-elles les garantes d'un esprit commun ? Cette politique commune s'oppose-t-elle à l'individualisme ? Comment se mettre d’accord sur ce que nous protégeons en commun ?

∆∆∆ ∆∆∆ ∆∆∆ Peut-on penser la race sans l'essentialiser ? ( Cliquer sur l'image ) | France culture 4 novembre 2022

Au-delà des discours politiques et partisans, la race est un objet de pensée à part entière, complexe et délicat. Mais comment, justement, développer une réflexion sur la question raciale sans tomber dans les travers de l'essentialisation ?

Et quelle est l'histoire de ce concept ? Comment les pensées féminismes peuvent-ils nous aider à mieux comprendre à quelles réalités l'idée de race renvoie ? Ce sont toutes ces questions que nous explorons cette semaine.

Épisodes


>>> D'où vient l'idée qu'il y a des races ?

Quelle est l’histoire de ce concept qui oscille dès le départ entre le politique, le social et le biologique ? Et pourquoi avons-nous tant de mal à en finir avec l’idée qu’il existe une pluralité de races humaines, ancrées dans le biologique ?


>>> Comment parler de la race sans être raciste ?

La racialisation se construit en mélangeant des dynamiques politiques, économiques, sociales… Que pouvons-nous dire du mot “race” ? Faut-il et comment en parler ? Que faisons-nous lorsque nous parlons de la race ? Et comment en parler sans être raciste ?


>>> Les féminismes aident-ils à mieux penser la race ?

Pour mieux penser le concept de race, est-il nécessaire d’en sortir pour l’articuler à d’autres ? Le risque de l’essentialisation n’est-il pas aussi dans l’homogénéisation du vécu de la racialisation ? Mais à multiplier les points de vue ne risque-t-on pas l’éclatement des sujets et des discours ?


>>> Le métissage échappe-t-il à l'essentialisation ?

Que recoupent les termes de métissage et de créolisation et qu’est-ce qui les distingue ? Y a-t-il une identité métisse ? L’idée de créolisation est-elle la solution pour échapper à l’essentialisation et tendre vers une authentique pensée de l’universel ?

jeudi 17 novembre 2022

8 milliards d’humains sur la planète : sommes-nous trop nombreux ? | ARTE 28 minutes - ARTE 15 nov. 2022


Mardi 15 novembre, la planète a dépassé le seuil des huit milliards d'êtres humains. 

Alors que la catastrophe écologique s'accélère, l'accroissement de la population questionne de plus en plus. Des associations militent pour une diminution de la population mondiale. Mais ne faut-il pas plutôt questionner la surconsommation des plus riches ?

L’espace a-t-il vocation à devenir un champ de bataille ? | 28 Minutes ARTE 17 nov. 2021


Le récent tir de missile par la Russie sur un de ses satellites devenu obsolète relance plus que jamais la question de la militarisation de l'espace, de sa portée géopolitique et environnementale. Champ de bataille ou de détritus, quel futur pour l'espace ?

Qu'est-ce que le bouddhisme ? ( Cliquer sur l'image ) | France culture 11 mars 2019

Épisodes

>>> Une philosophie du bonheur ?

Comment tenter de définir le bouddhisme ? Ou plutôt, les bouddhismes ? Peut-on parler de religion, ou plutôt de philosophie ?

>>> Qui était le Bouddha ?

Le Bouddha est l'un de ceux qui a atteint l'éveil, un philosophe et sage qui a apporté un message universel. Qui fut-il ? Malgré l’existence d’éléments biographiques attestés, la biographie du Bouddha fut nourrie de légendes qui ont constitué son image aujourd'hui. Quelle est son histoire ?

>>> La tradition zen : pourquoi méditer ?

Le bouddhisme est traversé de multiples courants et de visions et le zen en est une pratique radicale qui propose d’abandonner le bouddhisme… Que cela signifie-t-il ? Quelle est sa pratique ? Qu’est-ce que la méditation ?

>>> L'avenir appartient à ceux qui s'éveillent tôt

"Bouddha" signifie "l’éveillé" ou plutôt "celui qui n’est qu’éveil". Le Bouddha est alors déterminé par cette expérience qu’est l’éveil, qu’il vécut sous un arbre… L’éveil est polymorphe, est-il une expérience ? Est-il un état ? Un mode d’être ?

Sommes-nous tous devenus anxieux ? ( Cliquer sur l'image ) | France culture 14 novembre 2022

Mais qu'est-ce que c'est, l'anxiété ? Quelle différence avec l'angoisse ? Doit-on les opposer ? Ou se nourrissent-elles l'une l'autre ? L’anxiété serait-elle finalement le symptôme d’une angoisse, qu’on ne découvre qu’après coup ?

Avec

Clotilde Leguil professeure au Département de psychanalyse de Paris 8 Saint Denis, philosophe et psychanalyste de l’Ecole de la Cause freudienne

Anxiété : vive inquiétude, embarras pénible, malaise général, état de trouble. Synonyme : angoisse, stress, dépression.

Tentez de trouver une définition de l'anxiété et vous serez bien troublé : tout au plus, vous tomberez sur une liste de termes équivalents, mais pas tout à fait identiques car le stress n'est pas l'anxiété et votre anxiété n'est pas qu'un simple embarras...

Mais alors quelle est-elle ? Un état ou un affect, un malaise intérieur ou lié aux autres, le vertige du monde infini ou la paralysie face à sa finitude ? Et pourquoi ne pas réussir à la définir si elle est bien devenue quelque chose, pour nous tous, de si familier ?

Sons diffusés :

  • Extrait du film Les émotifs anonymes, de Jean-Pierre Améris, 2010
  • Archive de Sartre dans Les temps modernes de Jean-Paul Sartre, 03/11/1947
  • Chanson de Serge Gainsbourg avec Gillian Hills, Une petite tasse d'anxiété
  • Extrait du film Annie Hall, de Woody Allen, 1977
  • Extrait de l'émission Le gros mot de l'éco, France 24, 02/08/2021
  • Chanson de fin : Pomme, Anxiété

samedi 12 novembre 2022

Joe Biden : négocier avant que Kiev n'entre en Crimée ? | LCI 11 nov. 2022


Le président américain a profité d'une prise de parole pour adresser un message aux Ukrainiens.

Résister, S'adapter, | Un monde nouveau (1/3 & 2/3 & 3/3) | ARTE 8 nov. 2022

Résister | Un monde nouveau (1/3) | ARTE


Face à un avenir assombri par la crise climatique, le réalisateur et militant écologiste Cyril Dion parcourt le monde à la rencontre de personnes qui ont révolutionné une région, un pays ou une activité, et esquisse un nouveau récit : celui d’un monde plus juste et plus écologique.

"Pendant des années, on a culpabilisé les gens en les persuadant qu’ils pourraient sauver la planète à force de petits gestes. Le problème est avant tout structurel, économique, politique." Parti de ce constat, l'écrivain, réalisateur et militant écologiste Cyril Dion (Demain, Animal) rencontre des femmes, hommes et organisations qui sont passés à la vitesse supérieure : certains prônent la désobéissance civile, d’autres font appel au droit pour inciter les États à lutter contre le réchauffement climatique. 

En Allemagne, les militants à l’origine du sauvetage d’une partie de la forêt de Hambach, près de Cologne, déjà détruite à 90 % pour les besoins d’une mine de lignite, décrivent leurs stratégies. 

À Mayotte, Cyril Dion dialogue avec des activistes de l'ONG Sea Shepherd, à l’origine d’opérations coup-de-poing pour sauver les tortues marines menacées par le braconnage. D’autres acteurs prennent le problème à bras-le-corps en inventant de nouvelles façons de faire : améliorer la santé publique à travers une restauration scolaire végétale et locale à Millau, lutter contre la déforestation en Amazonie grâce à des techniques de plantation ancestrales ou encore repenser son mix énergétique en y incluant des énergies renouvelables en Uruguay.

Odyssée inspirante

La situation climatique est plus grave que jamais. Pourquoi en est-on arrivé là ? Comment se préparer aux catastrophes à venir ? Comment réinventer nos sociétés ? Dans une quinzaine de pays, Cyril Dion (Demain, Animal) part à la rencontre de femmes et d’hommes qui luttent contre l’inaction climatique des États et des entreprises, régénèrent les forêts, les océans, créent les écoles de demain et pensent la démocratie du futur. Il dialogue avec des personnalités telles que David Wallace-Wells, auteur de l’essai La Terre inhabitable, l’écologiste américain Paul Hawken ou encore l’ancien président uruguayen José Mujica qui livrent leurs clés pour construire un monde plus juste et plus écologique. Une odyssée inspirante à la bande-son et aux images poétiques, guidée par un regard éclairé.

Série documentaire de Cyril Dion (France, 2022, 53mn)

S'adapter | Un monde nouveau (2/3) | ARTE

 

Le sixième rapport du GIEC ne laisse aucun doute sur les bouleversements climatiques profonds auxquels l’humanité commence à faire face. Les effets du réchauffement sont généralisés, souvent irréversibles et pourraient mener à terme à un effondrement de nos sociétés – lorsque les États ne pourront plus faire face aux besoins élémentaires des populations. Certains s’y préparent déjà, comme John Ramey, ex-conseiller de Barack Obama, que Cyril Dion a rencontré. Ce survivaliste stocke chez lui de la nourriture, de l’eau ainsi qu’une panoplie de matériel de survie afin de se préparer à tout type de crise : économique, sociale, climatique ou politique. Si son comportement peut être perçu comme extrême, il ne fait aucun doute que les pays devront s’adapter aux différentes crises à venir. Cela a déjà été le cas en 2018 de l’Afrique du Sud, lorsque la ville du Cap a évité de justesse le Day Zero (le jour où il n’y aura plus d’eau au robinet) grâce à des mesures de rationnement drastiques. Au lendemain de la chute du bloc soviétique, Cuba a pour sa part échappé à la catastrophe en créant de nombreuses fermes urbaines alors que la famine menaçait sa population. De ces initiatives, Cyril Dion tire un constat : il est nécessaire que les communautés s’unissent pour mieux résister aux chocs à venir.

Régénérer | Un monde nouveau (3/3) | ARTE

 

Aux quatre coins du monde, Cyril Dion découvre de formidables initiatives pour régénérer les forêts, les sols, les récifs coralliens, les modes de culture mais aussi les démocraties et les systèmes éducatifs.

En Australie, le biologiste marin Peter Harrison restaure des massifs entiers de la Grande Barrière de corail en élevant des larves de coraux qu’il relâche ensuite sur des récifs en péril. Dans le même pays, le fermier Colins Seis décuple la fertilité des sols grâce à l’agropastoralisme, alternant élevage et culture sur une même parcelle. En se rendant dans une "école de la forêt" en Allemagne, Cyril Dion constate les bienfaits d’une éducation en contact direct avec la nature. À Dublin, il échange avec d’anciens participants à l’assemblée citoyenne qui a poussé le pays à légaliser le mariage homosexuel en 2014, et dont le fonctionnement a inspiré la Convention citoyenne pour le climat en France. Autant d’initiatives qui, pour Cyril Dion, prouvent que la crise climatique est l’opportunité de se réinventer en proposant de nouveaux récits.

Jancovici : Audition à l'Assemblée nationale | 02/11/2022


Audition de Jean-Marc Jancovici, membre du Haut Conseil pour le climat, par la commission d'enquête de l'Assemblée Nationale visant à établir les raisons de la perte de souveraineté et d'indépendance énergétique de la France.

Crise financière : la descente aux enfers? Gaël Giraud, Raphaël Rossello & Gilles Raveaud [EN DIRECT] | Thinkerview 24/10/2022


Bravo messieurs ! "On se prépare au pire mais on espère le meilleur" ...

Werther, Act 2: "Vivat Bacchus ! Semper vivat !"

lundi 7 novembre 2022

∆∆∆ ∆∆∆ ∆∆∆ Mécaniques du complotisme : QAnon | France culture 15/09/2021


Le 6 janvier dernier lors de l'invasion du Capitole de Washington, plusieurs assaillants se sont revendiqués de la mouvance QAnon. Cette nouvelle saison de "Mécaniques du complotisme".retrace l'histoire de ce complotisme d'un nouveau genre caché derrière le "Q" symbolique du mouvement.

11 septembre,  sionisme, grand remplacement… 

Les enquêtes d'opinion le montrent : sur un nombre grandissant de sujets, les Français sont friands de complotisme. Hier cantonnées aux marges, les théories les plus improbables ont gagné en audience et en respectabilité. De l'internaute anonyme au chef d'Etat populiste, des librairies spécialisées aux plateformes de streaming, des cafés du commerce aux plateaux télé, on les retrouve désormais dans toutes les strates de la société. Par quelle mécanique une théorie complotiste née dans l’imagination de quelques uns parvient-elle à devenir un phénomène culturel majeur ? Pour comprendre cette progression, appréhender leur attrait et, peut-être, atteindre leurs relayeurs crédules, il faut en revenir à leurs origines et identifier leurs concepteurs.

Un podcast de Roman Bornstein, Elise Karlin, Alain Lewkowicz, Victor Macé de Lépinay, David Servenay et Romain Weber. Réalisation Thomas Dutter, Guillaume Baldy et Alexandre Manzanarès.Coordination: Baptiste Muckensturm

En 4 épisodes, "Mécaniques du complotisme" propose de s'intéresser à l'irruption de la mouvance QAnon, mise en lumière lors de l'invasion du Capitole de...


>>> les origines

Le 6 janvier dernier lors de l'invasion du Capitole de Washington, plusieurs assaillants se sont revendiqués de la mouvance QAnon. Derrière le "Q" symbolique...


>>> Donald Trump, le sauveur

L’ex-président américain Donald Trump affirme ne rien savoir du mouvement QAnon, néanmoins, il refuse de le condamner. De fait, les partisans de la mouvance...


>>> faire du neuf avec du vieux

Alimentées par l’actualité sanitaire de ces derniers mois, les organisations conspirationnistes comme QAnon ne sont cependant pas nouvelles. Dans les années...


>>> un complotisme qui s'exporte

La mouvance QAnon dépasse les frontières et répand les théories qui la fondent partout ailleurs dans le monde. "Make France great again" scande le média...



>>> Les Protocoles des Sages de Sion, le complot centenaire (1/3) : les faussaires du Tsar

Au tout début du XXe siècle, dans la Russie pré-révolutionnaire du tsar Nicolas II, parait un texte aux origines aussi mystérieuses que son titre : "Les...


>>> Les Protocoles des Sages de Sion, le complot centenaire (2/3) : un passeport pour le génocide

Après la révolution bolchevique, les Protocoles commencent à circuler à l'étranger. Malgré l’évidence de leur caractère frauduleux, deux hommes vont peser...


>>> Les Protocoles des Sages de Sion, le complot centenaire (3/3) : du péril juif au complot sioniste

Après la Shoah, l’Europe et les Etats-Unis délaissent pour un temps les Protocoles et leur mythe du plan secret des juifs pour dominer le monde. Mais au...


Rwanda, le génocide des Tutsi et la conspiration (2/4) : Paul Barril, le clown du révisionnisme
14 MIN
Rwanda, le génocide des Tutsi et la conspiration (3/4) : les intellectuels du négationnisme
14 MIN
Rwanda, le génocide des Tutsi et la conspiration (4/4) : les politiques face à la mémoire
Covid-19, une épidémie de fausses informations (1/3) : complot et fake news made in China
16 MIN
Covid-19, une épidémie de fausses informations (2/3) : le complot des blouses blanches
17 MIN
Covid-19, une épidémie de fausses informations (3/3) : à la recherche de boucs émissaires
17 MIN